Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

People who want to learn about and take action on the world’s biggest challenges. Extreme poverty ends with you.

Rohingya refugee children attend a UNICEF run school in Balukhali refugee camp, Bangladesh in August 2018.
Altaf Qadri/AP
Éducation

Les dirigeants du monde entier sont exhortés à soutenir le fonds contre la COVID-19 de L’éducation ne peut attendre


Pourquoi les Global Citizens doivent s’en préoccuper
Chaque enfant devrait pouvoir rêver en grand — et pour ce faire, il a besoin d’une éducation de qualité. Cet engagement ne peut être compromis, même dans le contexte de la pandémie de coronavirus COVID-19. Passez à l’action ici.

Des organisations appellent les dirigeants mondiaux à soutenir un fonds d’urgence pour l’éducation durant la pandémie de COVID-19 — parce que l’éducation ne peut pas attendre.

L’organisation L’éducation ne peut pas attendre (ECW) a été créée lors du Sommet humanitaire mondiale en 2016 pour la mise en commun des efforts de l’aide humanitaire et de l’aide au développement, ainsi que des donateurs publics et privés pour faire de l’éducation l’une des priorités urgentes de l’agenda humanitaire international.  

Ce problème est plus grave que jamais. L’engagement ne peut ni faiblir ni s'affaiblir, même au milieu des facteurs de stress et des tensions que la COVID-19 impose aux gouvernements du monde entier.

C’est pourquoi des organisations mondiales, y compris Care International, le Malala Fund, Oxfam, Plan International, Save the Children, UNICEF USA, War Child et World Vision International,parmi tant d’autres, ont lancé un appel conjoint pour le soutien d’ECW en tant que composante essentielle et intégrale des efforts de réponse au COVID-19. Dans cet appel, ils soulignent la gravité et l’urgence du problème.

« Dès avril 2020, plus de 1,5 milliard d’enfants et de jeunes dans le monde sont touchés par les fermetures d’écoles dues à la pandémie COVID-19, ce qui touche plus de 91 % de la population étudiante mondiale », peut-on lire dans la déclaration.

Pour certains étudiants, la pandémie n’a fait qu’exacerber les problèmes existants, puisque 75 millions d’enfants et de jeunes sont actuellement touchés par des conflits armés, des déplacements forcés et des catastrophes naturelles. Ils sont maintenant confrontés à une deuxième crise avec la pandémie de coronavirus.

Articles liés 18 mars 2020 6 manières dont vous pouvez aider votre communauté à lutter contre le coronavirus

En raison de la pandémie, ECW a déployé des subventions totalisant 23 millions de dollars dans 26 pays, afin de garantir que les services éducatifs ne soient pas davantage compromis pendant la crise.

Des organisations, des fondations et des gouvernements ont également apporté leur aide. 

La Fondation LEGO a annoncé un financement supplémentaire de 15 millions de dollars pour ECW, ce qui porte leur contribution totale à ce jour à 27,5 millions de dollars. 

« Les recherches montrent que si l’apprentissage par le jeu est vital pour la santé et le développement psychologique, émotionnel et cognitif des enfants, il renforce également la résilience dont ils ont besoin pour surmonter l’adversité et construire leur avenir, ce qui est plus que jamais nécessaire étant donné la crise à laquelle nous faisons face », a déclaré John Goodwin, PDG de la Fondation LEGO.

Articles liés 13 août 2019 10 barrières à l’éducation autour du monde

Le Département britannique du développement international (DFID) a annoncé le versement de 6,26 millions de dollars au fonds ECW pour l’éducation dans les situations d’urgence, avec un total de 160 millions de dollars donnés à ce jour. 

L’ECW fait maintenant appel à un soutien supplémentaire du secteur privé, des fondations, des gouvernements et d’autres donateurs pour reconstituer d’urgence sa réserve de fonds nécessaire pour répondre aux besoins supplémentaires attendus et aux urgences dans un avenir immédiat.

« Nous agissons avec une rapidité sans précédent en coordination avec tous les acteurs sur le terrain, mais nous avons besoin de plus de fonds pour continuer à aider les populations les plus vulnérables : les enfants et les jeunes déplacés de force et ceux et celles qui sont touchés par la crise, en particulier les filles qui sont les plus exposées. Si ce n’est pas maintenant, quand ? » a déclaré Yasmine Sherif, directrice de ECW.