LONDRES, 10 février (Fondation Thomson Reuters) - Le réchauffement de la planète n’entraîne pas seulement une hausse du niveau des mers et des phénomènes météorologiques extrêmes, elle entraîne aussi une vague croissante de peur et d’anxiété liées aux changements climatiques dans le monde.

Qu’ils s’agissent du nombre de suicides qui augmentent lors des vagues de chaleur au Mexique et aux États-Unis ou les craintes des jeunes adultes d’avoir des enfants en raison d’un avenir trop incertain, les militants et les experts de la santé ont averti qu’il fallait passer à l’action pour lutter contre une éventuelle crise de santé mentale liée aux changements climatiques.

Les jeunes semblent être particulièrement touchés : une vaste étude internationale réalisée l’année dernière a révélé que près de six personnes sur dix étaient très inquiètes au sujet du changement climatique, et que les enfants seraient davantage affectés que les personnes plus âgées.

Que pouvez-vous faire si vous souffrez d’éco-anxiété ? La Fondation Thomson Reuters a demandé à des spécialistes de la santé mentale et à des militants engagés dans la lutte contre le changement climatique de partager leurs conseils sur la façon d’affronter ces craintes liées au climat et de renforcer la résilience.

Voici leurs conseils :

Phoebe L. Hanson, militante britannique en faveur du climat

« Le meilleur remède (...) à l’anxiété climatique est l’action, parce que dès que vous commencez à agir, petit à petit, la crise commence à moins ressembler à l’apocalypse et plus à quelque chose sur lequel nous pouvons encore agir. »

«J’ai toujours peur chaque jour, mais chaque jour je choisis d’agir - et c’est la seule chose que j’ai trouvée qui m’aide. »

Margaret Klein Salamon, psychologue et fondatrice de Climate Awakening

« Parlez-en. Au cours de mes années de travail sur le climat, l’expérience la plus importante que j’ai constatée sur le plan émotionnel est le sentiment de solitude. Le sentiment que « personne ne comprend » à quel point la situation est mauvaise. »

« Parler à ses amis et à sa famille, parler aux militants du climat, parler à un thérapeute... tout est bon. Vous pourriez être surpris de constater à quel point les gens sont réceptifs, et de constater qu’ils ont été confrontés à des choses similaires. »

Elizabeth Wathuti, militante kényane pour le climat et fondatrice de Green Generation Initiative

« Reconnectez-vous à votre amour de la nature. Rappelez-vous les sentiments qui ont précédé la douleur et l’anxiété - votre amour pour cette terre, votre amour pour la nature. Souvenez-vous qu’il y a encore tant de beauté à protéger et à défendre. »

« Laissez votre amour guider votre action. »

Esther Maughan McLachlan, responsable de la supervision du The Resilience Project

N’essayez pas d’ignorer ou de rejeter ce qui peut sembler être des sentiments « négatifs », mais acceptez-les plutôt.

« La peur, le désespoir et la colère sont des réactions émotionnelles tout à fait légitimes face à ce que la science nous annonce [...]. Ces sentiments montrent simplement que vous êtes une personne qui comprend l’ampleur et les conséquences des défis à relever. »


Anouchka Grose, psychanalyste et auteur de « A Guide to Eco-Anxiety »

« Faites preuve de fermeté. Ne vous laissez pas décourager par les personnes qui vous disent qu’il est inutile d’agir sur le plan individuel ou de changer les habitudes de consommation. »

« Il est préférable pour votre santé mentale de vivre selon votre propre éthique, et il est également possible de faire pression sur les entreprises pour qu’elles changent si nous sommes suffisamment nombreux à faire de meilleurs choix. »

Mitzi Jonelle Tan, Militant philippin engagé en faveur de la justice climatique

« Rappelez-vous qu’il y a quelque chose que nous pouvons faire, que par une action collective nous pouvons changer le monde et que nous ne sommes pas seuls à lutter contre la crise climatique. »

« Lorsque vous vous en souvenez, la pression et la peur d’être seul face à la situation disparaissent et vous pouvez vous raccrocher à une communauté. »

« C’est très important parce que c’est la communauté qui vous tiendra dans ses bras, qui sera triste avec vous, qui pleurera avec vous, qui vous réconfortera, qui aura peur avec vous, mais qui se battra aussi à vos côtés. »

Patrick Kennedy-Williams, co-director of Climate Psychologists

« Prenez soin de vous. Il y a beaucoup de burnout dans le milieu du climat. Laissez tomber le mythe de la perfection et prenez soin de vous en vous isolant temporairement des réseaux sociaux si nécessaire, en faisant de l’exercice et en adoptant une bonne hygiène de vie.

Évitez le « doom scrolling » - équilibrez les informations pénibles et négatives avec des récits et des actions positives en faveur du climat. »

Nathan Metenier, militant pour le climat et membre du groupe consultatif de la jeunesse des Nations unies sur le changement climatique

« N’oubliez pas que la beauté se trouve dans les petites choses. Et l’essentiel est de créer un espace de bien-être et de tolérance pour continuer le travail collectif. »

« Le yoga, la natation, la lecture de livres de fantasy et les moments passés avec des amis sont autant de choses qui me permettent de tenir le coup ! »

Laura Schmidt, Directrice fondatrice de la Good Grief Network

« Faites équipe avec d’autres. Beaucoup d’entre nous ont l’impression que la responsabilité de la lutte contre le changement climatique repose entièrement sur leurs épaules. Une fois que nous avons abandonné cette idée, nous réalisons à quel point nous pouvons être puissants au sein des communautés. »

« Si vous faites partie un chœur, vous n’avez à chanter que quelques notes, puis vous pouvez vous reposer et avoir confiance dans le fait que la mélodie continue. »

(Reportage de Sonia Elks @soniaelks ; Montage d’Helen Popper. Merci de créditer la Fondation Thomson Reuters, la branche caritative de Thomson Reuters, qui couvre la vie des personnes dans le monde qui se battent pour vivre librement ou équitablement. Visitez http://news.trust.org)

Global Citizen Life

Défendre la planète

Comment faire face à l'éco-anxiété ? 9 militants et experts partagent leurs conseils.