Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

People who want to learn about and take action on the world’s biggest challenges. Extreme poverty ends with you.

Filles et Femmes

La première femme à mener la relève de la garde de la reine est Canadienne

La garde de la reine protège le monarque britannique depuis des siècles, mais hier Megan Couto est devenue la première officière d’infanterie à diriger la cérémonie de la relève de la garde royale au palais de Buckingham, à Londres.

La garde royale protège les résidences officielles de la famille royale, y compris le palais de Buckingham, le palais St. James, le château de Windsor et la tour de Londres.

Avant la cérémonie, Couto a dit qu’elle était honorée de remplir cette fonction convoitée par ses pairs, selon la Presse Canadienne.

Couto et son unité du 2e Bataillon, Princess Patricia’s Canadian Light Infantry ont été invités à Londres pour souligner le 150e anniversaire de la Confédération canadienne.

L’armée canadienne admet les femmes dans presque tous les rôles militaires depuis 1989, à l’exception du service sous-marin, qui a été ouvert aux femmes en 2000.

Les femmes britanniques ne pouvaient pas servir dans des rôles de combat en première ligne jusqu’en juillet 2016. D’autres officières ont déjà dirigé la garde de la reine, mais Couto est la première officière d’infanterie à le faire.

L'armée britannique souhaite voir une officière d’infanterie de l’armée britannique comme capitaine de la garde de la reine quand les rôles sont ouverts aux femmes d’ici la fin de l’année prochaine, selon leur communiqué de presse.

Couto et ses soldats ont été accompagnés par la Musique de l’Artillerie royale canadienne. Ils ont joué la chanson « Hallelujah » de Leonard Cohen et la chanson de « Hockey Night in Canada » pendant qu’ils marchaient le long du Mall.