Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Canadian Prime Minister Justin Trudeau speaks during a media conference at the conclusion of a NATO leaders meeting in Watford, Hertfordshire, England, Dec. 4, 2019.
Frank Augstein/AP
Santé

Le Canada consacre 440 millions de dollars à un programme mondial de vaccination contre la COVID-19


Pourquoi les Global Citizens doivent s'en préoccuper
La pandémie de COVID-19 ne peut pas être enrayée par un seul pays. Pour y mettre fin, il faudra une coopération internationale ; la distribution équitable des éventuels vaccins contre la COVID-19 est essentielle à cette fin et à la réalisation de l'objectif mondial n° 3 des Nations Unies, consacré à la santé et au bien-être de tous. Rejoignez le mouvement et passez à l'action sur cette question ici.

Vendredi, le Premier ministre Justin Trudeau a annoncé un engagement de 220 millions de dollars en faveur du dispositif d'accès mondial aux vaccins contre la COVID-19 (COVAX). Ce mécanisme vise à assurer un accès équitable aux vaccins tant pour les Canadiens que pour le reste du monde.

Le gouvernement a promis 220 millions de dollars supplémentaires à la Advance Market Commitment de COVAX, somme qui sera consacrée à l'achat de doses de vaccins pour les pays à faible et moyen revenu.

« Cette pandémie ne peut être solutionnée par un seul pays, car pour éliminer ce virus où qu'il sévisse, nous devons l'éliminer partout », a déclaré M. Trudeau lors d'une conférence de presse.

Le dispositif COVAX est administré par Gavi, l'Alliance du Vaccin, qui travaille en étroite collaboration avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Coalition for Epidemic Preparedness (CEPI). Le réseau veille à ce que les vaccins puissent être répartis équitablement entre les pays à faible revenu et à revenu élevé. Plus de 170 pays se sont engagés à soutenir le dispositif COVAX, qui vise à mettre à disposition 2 milliards de doses de vaccins d'ici la fin de l'année 2021.

Sur l'investissement de 440 millions de dollars annoncé aujourd'hui, 220 millions de dollars serviront directement à assurer 15 millions de doses pour les Canadiens, le reste de l'investissement étant destiné à aider la communauté internationale.

Le premier ministre a également annoncé un accord avec AstraZeneca pour obtenir jusqu'à 20 millions de doses de son candidat-vaccin anti-COVID-19. Cet accord s'ajoute aux accords conclus avec Sanofi et GlaxoSmithKline, Johnson & Johnson, Novavax, Pfizer et Moderna, indique le gouvernement.

M. Trudeau a terminé sa conférence en évoquant les cas actifs dans chaque province. Il a invité la population à suivre les recommandations de santé publique en portant des masques, en se lavant les mains, en pratiquant la distanciation sociale et en téléchargeant l'application Alerte COVID-19.

« La lutte contre la COVID-19 n'est pas encore terminée, et nous devons continuer à faire notre part », a-t-il déclaré.

Les commentaires de M. Trudeau ont été suivis d'une allocution prononcée par la ministre des services publics et de l'approvisionnement, Anita Anand. Cette dernière a rappelé la priorité absolue du gouvernement en matière de protection de la population canadienne, précisant que « le marché mondial de la vaccination reste intense et imprévisible ».

Articles liés

« Le Canada dispose d'un accès garanti à 174 millions de doses de vaccins potentiels destinés à protéger les Canadiens et à sauver des vies », a-t-elle déclaré, ajoutant que ces vaccins ne seront distribués que lorsqu'ils seront considérés comme sûrs et efficaces. 

Elle a ensuite évoqué la nécessité de collaborer sur le plan international.

« Nous savons, comme l'a dit le Premier ministre, que les Canadiens ne pourront pas, à eux seuls, éliminer le virus à long terme, a-t-elle affirmé. La COVID-19 ne connaît pas de frontières. »

Articles liés 24 septembre 2020 5 points clés à retenir du discours du Trône du Canada

Non seulement la participation au dispositif COVAX garantit 15 millions de doses supplémentaires d'un vaccin aux Canadiens, mais elle permet aussi aux pays qui ne pourraient pas se procurer des vaccins autrement d'y avoir accès, a déclaré Mme Anand.

« Soutenir d'autres pays dans leur lutte contre la COVID-19 et d'autres maladies infectieuses reflète nos valeurs canadiennes », a-t-elle ajouté.

Le gouvernement estime que cet engagement représentera un investissement en vue de rétablir un semblant de normalité au Canada.