Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Éducation

Les 10 meilleurs pays en matière d’éducation dans le monde

« L’éducation, » comme l’a dit Nelson Mandela, « est l’arme la plus puissante que l’on puisse utiliser pour changer le monde. »

Et bien que chaque pays à travers la planète dispose d’un système de scolarisation, la manière dont chaque pays est capable de l'utiliser et d’offrir à ses enfants l'éducation diffère ; les pays à revenus élevés sont ainsi les plus avancés à ce niveau par rapport à ceux en difficulté.

« Lorsqu’on présente les choses sous la forme du nombre moyen d’années d’études et de niveaux de réussite, le monde en développement a environ 100 ans de retard sur les pays développés », selon la Brookings Institution.

En savoir plus : 5 pays où l'université est gratuite

Les meilleurs gardent des ratios élèves-enseignants faibles, les enfants restent plus longtemps à l'école et un plus grand nombre d'élèves obtiennent un diplôme grâce à une éducation de qualité. Qui sont ces bons élèves de l’éducation ? Lisez la suite pour connaître 10 des pays qui obtiennent un 20/20 en matière d’éducation, et qui peuvent montrer au reste du monde comment éduquer les enfants.

Australie

Qu'est-ce qu’il se trame en bas du globe ? Une éducation pour tous. Classé à la première place de l’indice d'éducation dans le Rapport des Nations Unies sur le développement humain, le pays-continent de 24 millions d’habitants s'attend à ce que les étudiants soient scolarisés pendant plus de 20 ans (les États-Unis, à titre de comparaison, sont à 16 ans). En fait, 100 % des enfants en âge de fréquenter l'école maternelle, primaire et secondaire sont inscrits, et 94 % des citoyens de plus de 25 ans ont au moins fait des études secondaires. Avec des salles de classe pleines (et un ratio enseignants-élèves de 14:1), l'Australie soutient admirablement ses enseignants. Le pays encourage les enseignants à accepter des affectations en milieu rural et, selon le rapport de suivi mondial sur l’éducation pour tous de 2015 réalisé par l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), il prend également des mesures notables « en faveur de la parité salariale pour les enseignants à tous les niveaux ».

A photo posted by Australia (@australia) on

En savoir plus : 11 innovations technologiques qui changent l'éducation mondiale

Japon

Grâce à l’importance accordée aux études dès l’âge de 6 ans (le taux d’abandon scolaire à l’école primaire n’est que de 0,2 %), les élèves japonais obtiennent de bons résultats en sciences. Classée n° 2 dans le rapport annuel sur les performances éducatives mondiales de Pearson Education, quatrième en lecture et septième en mathématiques dans l'influente enquête du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA), qui teste les élèves de 15 ans dans le monde entier afin de comparer les systèmes éducatifs des pays, la nation insulaire de l'océan Pacifique est sérieuse en matière d'apprentissage. Et les efforts payent : Le taux d'alphabétisation de ses 127 millions de citoyens est de 99 %.

En savoir plus : 7 groupes qui travaillent pour éduquer le monde

Corée du Sud

Les tests standardisés ont trouvé leur place en Corée du Sud. Les élèves de la république de 49 millions d'habitants, qui sont affectés au hasard dans les lycées privés et publics, arrivent régulièrement en tête des évaluations scolaires. Le pays a récemment été classé n° 1 dans l'ensemble et en « Niveau d’études » par le rapport de performance éducative mondial annuel de Pearson Education, et cinquième en lecture et en mathématiques dans l’enquête PISA. De longues heures d’études ont permis aux étudiants de mieux réussir, rapporte la BBC, faisant remarquer que, chaque jour, « les parents sud-coréens consacrent une grande partie de leur budget annuel … aux frais de scolarité après l'école » pour les séances de travail nocturne de leurs enfants.

En savoir plus : Comment 2 femmes musulmanes ont construit la plus vieille bibliothèque du monde

Finlande

Qui aurait cru que faire beaucoup de pauses pouvait donner naissance à des champions universitaires ? Les Finlandais. La nation du Nord de l'Europe impose à ses enfants, qui ne commencent pas leurs études avant l'âge de 7 ans, des séances de jeu libre en plein air de 15 minutes à des intervalles d’une heure, au cours de leur journée scolaire de cinq heures. Et bien que les élèves ne soient pas notés avant le CM1 (et que les écoles n'imposent pas de tests standardisés avant la terminale), la réussite de ses élèves ne fait aucun doute. Toujours en haut du classement PISA, la Finlande se place sixième en lecture et douzième en maths au dernier classement. Et ce ne sont pas seulement quelques cerveaux qui assurent ce classement. Selon l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), la différence entre les étudiants les plus faibles et les plus forts en Finlande est la plus faible au monde.

A photo posted by Finland (@thisisfinland) on

En savoir plus : Bombes, éclats d’obus et livres : La bibliothèque secrète de Syrie

Norvège

La Norvège, pays le mieux classé en matière de développement humain par l'ONU, donne la priorité à l'éducation de ses 5,1 millions d'habitants. Le pays nordique consacre 6,6 % de son PIB à l'éducation (près de 1,5 % de moins que les États-Unis) et maintient son ratio étudiants-enseignants en dessous de 9:1. S’appuyant sur un programme national que les enseignants interprètent pour leurs élèves — qui ne sont pas définis par niveau scolaire — les arts et l’artisanat font partie du programme, ainsi que l’alimentation et la santé, la musique et l’éducation physique. Et il est clair que leur système fonctionne. 100 % de la population norvégienne en âge d’aller à l’école est scolarisée, 97 % a fait des études secondaires et, en prime, le pays a réussi à éliminer l’écart entre les sexes dans l’éducation !

A photo posted by Daniel Taipale (@dansmoe) on

En savoir plus : 12 livres que chaque Global Citizen devrait lire cet été

Singapour

Décrit comme un système « axé sur les examens », l'enseignement dans cette cité-État insulaire d’Asie du Sud-Est, qui compte près de 5,7 millions d'habitants, s'efforce d’apprendre aux enfants à résoudre des problèmes. Ils ont certainement trouvé comment réussir les examens. Classée n° 1 dans le rapport pédagogique mondial de Pearson Education au niveau des « compétences cognitives » et n° 3 en général, Singapour est également bien classée au test PISA : n° 3 en lecture et n° 2 en maths. Les enseignants étudient également à Singapour, participant au développement professionnel tout au long de leur carrière.

En savoir plus : Ce duo dynamique roule sur un vélo en bambou pour soutenir l'éducation des filles

Pays-Bas

Geen Nederlands spreken? Pas de problème. Même les étudiants qui ne parlent pas le hollandais reçoivent l’aide dont ils ont besoin pour réussir dans les écoles néerlandaises. Le pays de 17 millions d’habitants, classé n° 8 dans les classements de Pearson Education et n° 10 dans l’enquête PISA, offre un enseignement dans d’autres langues que le néerlandais aux élèves du CP au CM1, dans le but de favoriser l’apprentissage dans toutes les matières. Et pour maintenir un taux d’accession au niveau secondaire à 94 %, le pays offre également des financements aux étudiants pauvres et issus de minorités ethniques. Selon l'UNESCO, les écoles primaires ayant la plus forte proportion d'élèves défavorisés ont, en moyenne, environ 58 % d'enseignants et de personnel de soutien en plus.

A photo posted by @myvisualoflife on

En savoir plus : 9 faits à connaître sur l'éducation dans le monde

Allemagne

Mécontent de ses scores aux tests PISA 2000, le pays européen, classé 7e de l’indice d’éducation des Nations Unies, a pris des mesures. Il a réformé sa politique d'éducation, notamment par « l'adoption de normes nationales et de soutien accru aux élèves défavorisés », selon l’UNESCO, et les choses ont changé pour ses 82 millions d'habitants. Aujourd'hui, au classement PISA, l'Allemagne se situe à la 20e place en lecture, soit une progression de deux places, et à la 16e place en maths, soit un bond de cinq places.

Irlande

Ce n'est pas la célèbre chance des Irlandais qui a valu à la nation européenne sa sixième place dans l’Indice d’éducation des Nations Unies. Le pays de 4,7 millions d’habitants investit dans l’éducation de ses citoyens, consacrant 6,2 % de son PIB à l’éducation (soit plus du double de ce que Singapour consacre). Cette priorité donnée à l’éducation a permis à l'Irlande d'offrir à près de 80 % de ses citoyens au moins une partie de l'enseignement secondaire et de diplômer 98 % des élèves du secondaire.

En savoir plus : Pourquoi l'école ne doit pas fermer quand un séisme frappe

Le Royaume-Uni

Parmi les Britanniques âgés de 25 ans et plus, 99,9 % ont fait des études secondaires au Royaume-Uni (population de 64 millions d’habitants). Et même si l'Angleterre met actuellement des stratégies en place pour accueillir les 750 000 étudiants supplémentaires dans ses écoles d’ici 2025, selon les estimations de son ministère de l’Éducation, le pays conserve une impressionnante sixième place générale dans le rapport de performances de Pearson Education. Il arrive également 2e derrière la Corée du Sud en matière de « réussite de l’éducation ». Félicitations !


En passant à l'action avec Global Citizen, vous aurez une chance de gagner des billets pour le Global Citizen Festival qui se tiendra à New York le 24 septembre 2016. 

Prêts à passer à l'action ?