Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Aretha Franklin poses with her Grammy Award for for best female R&B vocal performance for "Ain't Nothing Like the Real Thing" at the 17th Annual Grammy Award presentation in New York on March 3, 1975.
AP Photo
Citoyenneté

4 façons dont Aretha Franklin s’est battue pour un monde meilleur


Pourquoi les Global Citizens doivent s’en préoccuper
Aretha Franklin a été toute sa vie une ardente défenseure des droits civiques et des droits des femmes. Elle a influencé d'innombrables autres artistes qui portent sa passion dans leur musique, inspirant des millions de personnes dans le monde entier. Franklin a également défendu des causes comme l'accès aux soins de santé, la protection de l'environnement et les droits des personnes handicapées. Vous pouvez vous joindre à nous et passer à l’action sur ces enjeux ici.

Aretha Franklin, « la Reine de la Soul », est décédée jeudi à 76 ans d'un cancer du pancréas avancé, selon le New York Times.

Acclamée comme la plus grande « chanteuse américaine de musique populaire d'après-guerre, » Franklin a influencé d’innombrables artistes soul, R&B et pop au cours des dernières décennies. Son influence se fait encore clairement sentir chez les artistes contemporaines comme Beyoncé, Jennifer Hudson et Adele.

A person in a white shirt

Description automatically generated

Agir : Signez la déclaration de l'année de Mandela et engagez-vous à être la génération qui mettra fin à l'extrême pauvreté

Avec sa portée fulgurante et ses messages émancipateurs, Franklin a aussi inspiré une génération de militants.

Franklin a été une philanthrope dévouée tout au long de sa vie et a toujours lutté pour la justice sociale, apparaissant sur scène aux côtés de Martin Luther King Jr. et de l'ancien président Barack Obama.

Voici quatre façons dont la Reine de la Soul s'est battue pour un monde meilleur.


1. Droits des femmes

À une époque où le respect ne faisait pas l’unanimité aux États-Unis, la version envoûtante de « Respect » de Franklin, enregistrée pour la première fois par Otis Redding, a été un appel à l’action électrisant. La demande déterminée de respect est devenue un mantra pour les mouvements de défense des droits des femmes et des droits civiques.

Sortie dans les années 1970, la chanson a radicalement bouleversé les conventions de genre en plaçant la femme comme premier gagne-pain de la famille et en contestant avec férocité les préjugés sexistes.

En savoir plus : 12 femmes badass qui ont changé le cours de l'histoire humaine

La chanson de Franklin « Sisters Are Doin' It For Themselves » était un autre hymne féministe, imaginant un monde où les femmes du monde entier pouvaient se libérer des contraintes d'une société sexiste.

« Voilà une chanson pour célébrer », pouvait-on entendre dans les paroles. « La libération consciente des femmes dans le monde ! / Les mères, les filles, et leurs filles aussi. / De femme à femme / Nous chantons avec vous. / Le sexe inférieur a eu un nouvel extérieur / Nous avons des médecins, des avocates, des politiciennes aussi. »

« L'histoire américaine a les larmes aux yeux quand Aretha chante », a déclaré Obama en 2015. « Personne n’incarne mieux le lien entre le spirituel afro-américain, le blues, le R&B, le rock and roll, la manière dont les épreuves et le chagrin ont été transformés en quelque chose plein de beauté, de vitalité et d’espoir. »


2. Droits civiques

Le père de Franklin était un militant engagé pour les droits civiques, et elle a souvent prêté sa notoriété et son importance croissantes au mouvement.

La chanteuse soul s’est régulièrement produite lors d'événements relatifs aux droits civiques et était présente pour soutenir Martin Luther King Jr. lors de ses rassemblements. Elle a finalement reçu le Southern Christian Leadership Award pour son travail dévoué auprès de King. Lorsque King fut assassiné en 1968, Franklin a chanté lors de ses funérailles.

En savoir plus : 10 célébrités qui perpétuent l'héritage de MLK en luttant contre le racisme

Lorsque la leader des droits civiques Angela Davis a été arrêtée en 1970 et faussement qualifiée de « terroriste » par le président Richard Nixon, Franklin a annoncé son intention de payer la caution de 250 000 $, une des nombreuses occasions lors desquelles elle a soutenu financièrement des militants noirs. 

En 2008, la NAACP a rendu hommage à Franklin pour son engagement et sa musique en lui remettant le Vanguard Award annuel.


3. Soutenir l’accès à une alimentation saine

La Reine de la Soul a aussi soutenu des associations caritatives comme Feeding America, qui finance plus de 200 banques alimentaires dans tout le pays, et le Barbara Davis Center for Childhood Diabetes, spécialisé dans la recherche sur le diabète.

Franklin a vécu avec le diabète tout au long de sa vie et voulait s'assurer que d'autres personnes aient accès aux soins de santé dont elles avaient besoin.

« Je me sens merveilleusement bien, j'ai plus d'énergie, j'ai changé mon régime alimentaire, je vais chez Whole Foods maintenant, et j’achète les meilleurs produits », a-t-elle déclaré en 2012 sur The View, après s'être remise d'un séjour à l'hôpital. « Je ne mange plus de charcuterie ni de jarret de porc, et je privilégie, je ne dirais pas une meilleure alimentation, mais une autre alimentation. »


4. Promouvoir les événements caritatifs

Tout au long de sa carrière, Franklin a régulièrement aidé des causes qui lui tenaient à cœur à recueillir plus d’argent grâce à des collectes de fonds.

En savoir plus : Des hommages qui prouvent que David Bowie a ch-ch-changé le monde

En 2012, elle a assisté à un gala pour le Rainforest Fund, qui vise à protéger les droits humains dans la forêt amazonienne. L'année suivante, elle a prêté sa voix à un album de Noël dont les bénéfices ont été reversés aux Special Olympics. En 2017, Franklin était l’une des têtes d’affiche du Gala de la Elton John AIDS Foundation, à New York, qui a permis de récolter 4,4 millions de dollars.

« Être la reine, ce n'est pas seulement chanter, et être une diva, ce n'est pas seulement chanter », a-t-elle dit concernant sa renommée. « Cela a beaucoup à voir avec les services que l’on rend aux gens. Et avec vos contributions sociales envers votre communauté, et vos contributions civiques aussi. »