Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Unsplash/Andre Hunter
Filles et Femmes

4 femmes africaines puissantes que vous devez connaître


Pourquoi les Global Citizens doivent s’en préoccuper
Les femmes sont la clé d'un monde meilleur, mais tant qu'elles n'auront pas une place égale à celle des hommes, personne ne pourra gagner. Ces femmes montrent que lorsqu’on éduque une fille, ça peut totalement changer la donne. Vous pouvez vous joindre à nous pour défendre les femmes et les filles, et exiger l'égalité des droits et l'égalité d'accès à l'éducation en passant à l’action ici.

Les femmes sont incroyables : nous sommes mères, épouses, filles, tantes, sœurs, cousines, grands-mères, amies, collègues. Mais nous ne sommes pas définies par nos relations avec les autres et nous avons aussi nos propres rêves et ambitions. 

Ces quatre femmes, parmi tant d'autres dans le monde entier, montrent que lorsqu'une fille bénéficie d’une chance d'obtenir une éducation égale à celle des hommes, elle peut réaliser ses propres rêves et aider le monde entier par la même occasion.

Agir : #TheTotalShutdown: Appel au président pour mettre fin aux violences sexistes

1. Khanyi Dhlomo

Khanyi Dhlomo, fondatrice de Ndalo Media et Ndalo Luxury Ventures, est l'une des femmes les plus influentes du secteur médiatique sud-africain. 

Ndalo Media, sa maison d'édition, détient des magazines tels que Destiny, Destiny Man, Sawubona et, plus récemment, Elle et Elle Decoration. Elle s'est également diversifiée dans les événements, l'édition de livres et plus encore. Dhlomo utilise son succès pour élever les femmes et les jeunes professionnelles afin qu'elles excellent, elles aussi, dans leurs domaines respectifs. 

Elle donne des conférences sur la manière dont vous pouvez changer d'état d'esprit et l'appliquer dans votre entreprise. Elle a également créé un chat en direct de mentorat sur la plateforme Ndalo Media pour discuter des succès et des obstacles qu’elle a rencontrés durant sa carrière. Mais ce n’est pas tout ! Elle fournit également des conseils à ses jeunes protégées.

« Nous sous-estimons l'importance de la précision dans notre réflexion », a-t-elle déclaré devant le public exclusivement féminin de l'édition annuelle de Women’s Breakfast à Durban cette année. Le meilleur moyen de prédire le futur est de le créer. Nous vivons dans un monde très précis. Vous agissez plus clairement si vous savez précisément ce que vous voulez. Exprimez-le et répétez-le chaque jour. » 

« Nous avons souvent besoin de quelqu'un pour nous montrer qu'il est possible de faire quelque chose, a-t-elle poursuivi. Nous pouvons utiliser la puissance de notre esprit et de notre imagination pour créer la réalité que nous désirons. Je voulais créer des contenus médiatiques qui changent la vie des gens. On peut faire le bien tout en faisant des affaires. »

Dhlomo croit aussi que si vous laissez la peur dominer vos émotions, cela aura un impact négatif sur votre avenir. 

« Quelle que soit l'émotion qu'on choisit, elle agit, elle attire et elle a des conséquences, a-t-elle dit. Ce que vous considérez comme important influence ce que vous faites dans la vie. » 

2. Bonang Matheba

Connue sous le nom de « Queen B », Bonang Matheba force l’admiration. 

C'est une personnalité médiatique influente qui domine nos écrans de télévision, la radio et les réseaux sociaux. Elle compte plus de 5 millions d'abonnés sur les réseaux sociaux et a fait de sa marque un succès incroyable. 

Elle a non seulement sa propre émission de télé-réalité, Being Bonang, mais elle a aussi une gamme de lingerie dotée de l'un des plus grands magasins d’Afrique du Sud. Elle a écrit un livre et possède sa propre société de production.

Bien qu’elle soit très occupée, Matheba trouve quand même le temps de donner en retour. Inspirée par le #FeesMustFall lancé en 2016, Matheba a créé le Fonds de bourses Bonang Matheba, qui offre des bourses chaque année à 10 filles dans toutes les écoles Boston College d’Afrique du Sud.

Matheba pense que l'éducation est l'une des choses les plus importantes dont tout le monde doit pouvoir bénéficier. 

« Je crois que, quand on éduque une petite fille, on éduque en fait une communauté, et on éduque une famille, déclare-t-elle sur son site Internet. Comme les filles ont tendance à devenir les responsables du foyer, ces jeunes femmes paient leur éducation de manière anticipée ; et l'éducation, c'est quelque chose que personne ne peut vous enlever. Elle offre un avantage générationnel et une valeur. »

Matheba a également fait équipe avec ONE Campaign dans la lutte contre l'extrême pauvreté et dirige la Campagne #GirlsCount, qui dénonce les quelque 130 millions de filles qui n'ont pas accès à l'éducation.

3. Nomzamo Mbatha

Nomzamo Mbatha, 28 ans, est l'une des jeunes stars montantes de la télévision, mais elle centre aussi sa carrière sur l'aide aux enfants en Afrique. 

Par exemple, Mbatha s’est associée à la marque Clover Krush pour distribuer 1000 paires de chaussures aux écoliers. Elle a également participé à l'initiative #ShareForGood de Shoprite avec le ministère du Développement social, en offrant des colis de soins aux familles défavorisées de KwaMashu, dans la province de KwaZulu-Natal. Elle a aussi contribué à hauteur de 60 000 R de sa poche pour offrir ces colis.

Elle est aussi devenue ambassadrice auprès du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) l'année dernière, agissant en Afrique. Elle a aidé de jeunes mères et d'autres réfugiés lors de sa visite au camp de réfugiés de Kakuma au Kenya, et s'est assurée qu'elle puisse entrer en contact avec les mères et écouter leurs histoires. Elle s'est ensuite rendue au Soudan du Sud pour faire la lumière sur la guerre civile et les 7 millions de réfugiés que compte le pays.

Suite à la perte d’un membre de sa famille qui s’est suicidé, Mbatha prône aussi la santé mentale. Elle a utilisé sa robe de cérémonie de remise des diplômes pour représenter tous les êtres chers qu’elle a perdus et a également inclus le numéro gratuit du groupe de dépression et d’anxiété sud-africain (SADAG). 

La robe affichait les mots « résilience, courage et vaincre », un message aux personnes souffrant d'une maladie mentale les encourageant à chercher de l'aide. Le SADAG a par la suite indiqué qu'il avait constaté une augmentation des appels de la part des personnes demandant de l'aide grâce à la robe de Mbatha. 

Mbatha sera également co-animatrice du Festival Global Citizen : Mandela 100, en partenariat avec la Motsepe Foundation, à Johannesburg, le 2 décembre.

4. Professeure Mamokgethi Phakeng

Mathématicienne, chercheuse et universitaire, la professeure Mamokgethi Phakeng est une scientifique de renom qui a publié plus de 80 articles de recherche

Elle est aussi devenue la première femme noire d'Afrique du Sud à obtenir un doctorat en éducation mathématique en 2002.

Puis, quand elle a repris son poste de vice-présidente de l’Université du Cap (UCT) en juillet 2018, sa première mesure a été de dédier 10 % de son salaire au financement des étudiants noirs de troisième cycle afin de les aider à poursuivre leurs études. 

Elle a également refusé une cérémonie d'investiture en raison du manque de financement pour les étudiants, en expliquant que « la raison en est que ce n'est pas cohérent avec mes valeurs de dépenser de l'argent quand il y a une telle pénurie. »

Phakeng, qui accorde une grande importance à l'éducation, est extrêmement impliquée dans le programme d'école d'hiver décoloniale de l'université, s'adressant principalement aux universitaires noirs africains, de couleur et indiens. Elle est aussi la fondatrice du Crédit Adopt-a-learner, une association à but non lucratif qui apporte un soutien financier et scolaire aux écoles des zones socio-économiques défavorisées. 

Elle estime qu'un enfant ne devrait pas être désavantagé sur le plan académique en raison de son manque de moyens financiers et qu’il est important pour les enfants de croire qu'eux aussi peuvent réussir, peu importe d'où ils viennent.


Le Global Citizen Festival: Mandela 100 est présenté et accueilli par la Motsepe Foundation, avec les partenaires majeurs suivants : House of Mandela, Johnson & Johnson, Cisco, Nedbank, Vodacom, Coca Cola Africa, Big Concerts, BMGF Goalkeepers, Eldridge Industries, et les partenaires associés HP et Microsoft.

global-citizen-festival-mandela-100 (1).png