Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Filles et Femmes

Top 17 des femmes scientifiques qui ont changé le monde

NASA research mathematician Katherine Johnson is photographed at her desk at NASA Langley Research Center with a globe, or "Celestial Training Device."
NASA

Samedi, nous célébrons la journée internationale des femmes et filles dans les sciences, et bien que cette année ait été une année remarquable pour la reconnaissance des femmes dans le milieu (notamment grâce au film “Hidden figures”), il reste encore des centaines de femmes relativement inconnues qui ont changé le monde à travers leurs recherches au cours de l’histoire.

Dans le cadre d'une campagne internationale visant à intéresser un plus grand nombre de filles aux métiers de la science, au génie, à la technologie et aux mathématiques, nous voulions prendre un moment pour célébrer celles qui sont déjà des superstars des STIM d’hier et d’aujourd’hui.

Voici 17 des meilleures femmes scientifiques jusqu’en 2017 inclus. Espérons que ces femmes ne resteront pas dans l’ombre trop longtemps.

WBRC

1. Tiera Guinn

Cette jeune scientifique de 21 ans n'a pas encore obtenu son diplôme universitaire, mais Tiera Guinn fait déjà de l’ingénierie spatiale. Pour sa dernière année au sein du MIT, elle participe à la construction d'une fusée pour la NASA qui pourrait être l'une des plus grosses et des plus puissantes jamais fabriquées, selon WBRC News. Elle est étudiante en aérospatiale avec une moyenne de 20/20 et travaille également comme ingénieure en conception et analyse structurelle des fusées pour le Space Launch System, système de lancement spatial que la société aérospatiale Boeing construit pour la NASA.

« Vous devez vous réjouir de votre rêve et vous ne pouvez laisser personne vous en empêcher », a-t-elle dit. «  Peu importe à quel point c'est dur, peu importe combien de larmes tu peux verser, tu dois continuer à pousser. Et vous devez comprendre que rien n'est facile. En ne perdant pas de vue l’objectif, vous pouvez réussir. »

2. Marie Curie

Nous connaissons tous le nom de cette physicienne et chimiste, mais vous souvenez-vous de la contribution de Marie Curie à la science? La scientifique polonaise a étudié à la Sorbonne, où elle est devenue directrice du laboratoire de physique au début des années 1900, lorsque les femmes n'enseignaient pas vraiment dans les universités européennes. Elle a été une pionnière dans les recherches sur la radioactivité. Son mari et elle ont remporté conjointement, le prix Nobel en 1903.

3. Elizabeth Blackwell

Elizabeth Blackwell, née en 1821, a été la première femme à obtenir son diplôme de médecine aux États-Unis ( à la faculté de médecine du Geneva Medical College dans le nord de l'État de New York). Elle est devenue militante pour la santé des femmes pauvres et a fondé une école de médecine pour femmes en Angleterre.

4. Jane Goodall

Jane Goodall, la scientifique experte en primates la plus célèbre de l'histoire, était connue pour son travail avec les chimpanzés et comme activiste pour les droits des animaux. Et Goodall ne travaillait pas seulement dans un laboratoire ; elle grimpait aux arbres et imitait les comportements des chimpanzés en Tanzanie pour gagner leur confiance et les étudier dans leur habitat naturel.

5. Mae C. Jemison

Mae C. Jemison est la première astronaute afro-américaine. En 1992, elle est devenue la première femme noire dans l'espace en tant que membre d'équipage à bord du vaisseau spatial Endeavour. Avant d'intégrer le programme spatial, elle était médecin et a servi dans le Corps de la paix en Sierra Leone et au Libéria.

6. Jennifer Doudna

Jennifer Doudna est une des scientifiques sur le plan culturel qui étudient aujourd'hui. Elle a contribué à la mise au point du CRISPR, la méthode d'ingénierie génétique qui pourrait permettre la création de «  bébés sur mesure », mais aussi à l'éradication ou le traitement de la drépanocytose, de la fibrose kystique, de la maladie de Huntington et du VIH. Elle est professeure à l'Université de Berkeley.

7. Katherine Freese

Freese est un scientifique moderne avant-gardiste dans l’étude de la matière noire, des « étoiles noires » de l'univers, quelque chose qui n'a jamais été observé directement par un humain. Elle est directrice de Nordita, un institut de physique théorique à Stockholm.

8. Rachel Carson

Dans les années soixante, une scientifique de l’environnement se distingua des autres et devint un sujet central de débat sur la politique, la culture et la politique étrangère américaine : il s'agit de Rachel Carson.  Son livre “Silent Spring” (VF: Printemps Silencieux) met en garde contre les dangers des pesticides et des produits chimiques pour les humains, les plantes et les animaux, et constitue un jalon dans l'histoire environnementale du pays.

Maria_Goeppert-Mayer.jpgNobel foundation

9. Maria Goeppert Mayer

Immigrante allemande aux États-Unis, Maria Goeppert Mayer, née en 1906, qui a étudié à Johns Hopkins pendant la Grande Dépression, a poursuivi ses études même lorsqu'aucune université ne voulait l'employer et est devenue physicienne en chimie. Sa contribution la plus célèbre à la physique moderne est la découverte de la coquille nucléaire du noyau atomique, pour laquelle elle a reçu le prix Nobel en 1963.

10. Sara Seager

Au moment où les femmes étaient formées en tant que scientifiques universitaires, le système solaire avait été assez bien cartographié. Mais Sara Seager, née en 1971, a découvert 715 planètes en travaillant avec le télescope spatial Kepler, une remarquable contribution à la compréhension moderne de l'espace.

Jane_Cooke_Wright.jpgNational Library of Medicine

11. Jane Cooke Wright

C'est l'une des premières docteures afro-américaines. Jane Cooke Wright, née en 1919, était une pionnière dans la recherche pour le cancer qui a travaillé en étroite collaboration avec son père à Harvard, où elle commença à tester des traitements de chimiothérapie individualisés pour les patients atteints du cancer.

12. Vera Rubin

Vera Rubin, née en 1928, prouva que la matière noire existait dans l’univers en concluant que des sources de gravité invisibles tiraient les planètes et les étoiles dans certaines directions. Elle fut récompensée de la Médaille nationale des Sciences en 1993 par le Président Clinton. Dans sa nécrologie pour la scientifique décédée le 25 décembre 2016, le New York Times écrit: « Dr.Rubin, joyeuse et franche, avait une passion éternelle pour les étoiles, défendait les femmes dans les sciences et était très franche sur les limites de la connaissance de la nature dont l'humanité a tant fait l'éloge. »

13. Sau Lan Wu

Sau Lan Wu, scientifique de Hong Kong, est une physicienne des particules qui a amorcé sa carrière en découvrant le charme des quarks et des gluons, puis a vraiment changé l'histoire scientifique en faisant découvrir le boson de Higgs, qui fait toujours l'objet de la science moderne actuelle.

14. Rosalind Franklin

Rosalind Franklin, née en 1920, était une bio-physicienne britannique connue pour son travail révolutionnaire dans la découverte de l’ADN, ainsi que pour la compréhension des rayons X et de la structure moléculaire.

15. Barbara McClintock

Barbara McClintock a remporté le prix Nobel en 1983 pour ses travaux sur la composition chimique du maïs, et surtout pour sa découverte de la transposition génétique, c'est à dire la capacité des gènes à changer de position sur le chromosome.

16. Rita Levi-Montalcini

La neurologue italienne Rita Levi-Montalcini a reçu un prix Nobel en 1986 pour avoir découvert ce qu'on appelle le facteur de croissance nerveuse. D’après le New York Times, ses travaux ont permis de découvrir comment cette croissance peut mal tourner dans des maladies comme la démence et le cancer.  

Gertrude_Elion.jpgCreative Commons

17. Gertrude Elion

Autre gagnante du prix Nobel, Gertrude Elion, née en 1918, était une biochimiste et pharmacologue qui developa des médicaments pour traiter la leucémie et prévenir le rejet d’une greffe rénale.