Dites au gouvernement zambien que la lutte contre la malnutrition doit être prise très au sérieux

La malnutrition cause des troubles du développement chez 35 % des enfants zambiens.

À savoir :

  • En Zambie, la malnutrition est une des principales causes de décès d'enfants chaque année.
  • Le gouvernement n'a pas adopté le projet de loi national sur l'alimentation et la nutrition.
  • Demandez à ce que ce combat soit priorisé avec un financement, une expertise et une place au sein du gouvernement.

En savoir plus sur cette cause :

La malnutrition est un problème grave en Zambie : elle est à l'origine de troubles du développement physique et cérébral chez 35 % des enfants, ce qui complique l'apprentissage et entrave la réussite scolaire. Elle est également l'une des principales causes de décès chez de nombreux enfants. 

Cette inégalité considérable nécessite une attention particulière de la part des plus hautes instances gouvernementales, sans quoi davantage de vies innocentes seront perdues. 

En 1967, le gouvernement de Zambie a élaboré la National Food and Nutrition Commission Act (NFNC) dans le but d'améliorer la nutrition de ses citoyens. Cette loi a été placée sous la tutelle du ministère de la santé, mais les progrès enregistrés et la collaboration avec les autres ministères sont restés modestes. Il faut aller plus loin !

Heureusement, le gouvernement est sur le point de signer le projet de loi nationale sur l'alimentation et la nutrition (National Food and Nutrition Bill), un amendement à la NFNC qui introduira une approche plus ciblée pour lutter contre la malnutrition. Pour garantir une mise en œuvre efficace de ce projet de loi, CSO-SUN, un mouvement d'organisations de la société civile, a formulé trois demandes : le gouvernement doit allouer 400 millions de kwacha zambiens par enfant dans le budget pour la nutrition, le directeur exécutif doit être un nutritionniste (pour garantir que les décisions soient prises avec l'expertise adéquate) et la NFNC doit être placée dans le bureau du vice-président. Le Bureau du vice-président a l'autorité de collaborer avec tous les départements et les parties prenantes externes pour assurer le succès de la commission.

Le projet de loi est en cours d'examen au Parlement et le public a la possibilité d'exprimer son point de vue.

Nous avons besoin de votre aide pour faire pression sur le gouvernement afin qu'il accepte ces exigences. Ajoutez votre nom à la pétition pour indiquer au gouvernement zambien qu'il est temps d'agir et de mettre fin à la malnutrition en Zambie.