Dites aux gouvernements d’Afrique de l’Ouest d'aider chaque enfant à atteindre son potentiel.

Demandez aux gouvernements d'intensifier leurs efforts en 2020 pour faire en sorte que chaque enfant puisse survivre et s'épanouir.

À savoir :

  • Aujourd’hui, un enfant né en Afrique subsaharienne atteindra seulement 40 % de son potentiel.
  • Cela est dû à une absence de systèmes de santé et d’éducation de qualité. Les gouvernements doivent augmenter leurs budgets.
  • Demandez aux gouvernements d’Afrique de l’Ouest d'intensifier leurs efforts en 2020 pour garantir un avenir à tous.

En savoir plus sur cette cause :

« Le talent est universel — l’opportunité ne l’est pas »

Cette phrase reflète l'inégalité qui persiste pour des millions d'enfants en Afrique subsaharienne. On estime qu’aujourd’hui, un enfant né dans cette région n’atteindra que 40 % de son potentiel, comparé à à cause du manque d’accès à des services de santé et à une éducation de qualité par rapport à un enfant qui aurait reçu une éducation complète et des soins de santé en grandissant. Et non seulement l'enfant en souffrira, mais aussi sa famille et l’économie de son pays.

Au cours des 15 dernières années, d’énormes progrès ont été réalisés. Le pourcentage de personnes vivant dans l'extrême pauvreté a considérablement baissé en Afrique, de 56 % en 1990 à 43 % en 2012 — et ceci ne sont que de nombreux exemples de pays qui font des progrès pour garantir que chaque enfant puisse s’épanouir.

Mais ces progrès n'ont pas été uniformes et de nombreux pays ont encore beaucoup de chemin à faire pour que chaque enfant ait accès à de bons soins de santé, à une éducation et une alimentation. Aujourd’hui au Nigéria, un enfant sur dix n’atteindra pas l’âge de cinq ans et pour ceux qui ont la chance de survivre, près de la moitié d’entre eux souffriront d’un retard de croissance du déficiences alimentaires. C'est une tragédie évitable à laquelle les gouvernements doivent s'attaquer.

La Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) est une union politique et économique de 15 pays, et ils ont le pouvoir de changer cela. Elle comprend des pays comme le Nigeria, où le nombre de personnes vivant dans l'extrême pauvreté est en augmentation, et le Ghana, où il diminue rapidement - mais tous les gouvernements ont encore du chemin à faire pour que chaque citoyen puisse réaliser pleinement son potentiel.

Cette semaine, le président de la Commission de la CEDEAO a lancé un appel de ralliement aux ministres des Finances de tous les pays de l'Union - les appelant à prendre des engagements inédits de 1 milliard $ pour la santé, la nutrition, l'agriculture, l'assainissement, pour résoudre ce problème. Maintenant, c'est à nous de les pousser à agir.

Ajoutez votre nom à notre pétition et au cours de la prochaine année, nous la remettrons au plus grand nombre possible de ministres, leur demandant de prendre des mesures urgentes en 2020.