Boris Johnson : Le changement climatique suscite une crise alimentaire, agissez pour y mettre fin !

Plus de 140 000 Global Citizens sont passés à l'action contre la faim et les dirigeants mondiaux s'y emploient.

À savoir :

  • Le changement climatique exerce une pression sur les écosystèmes dont les agriculteurs dépendent pour leur production.
  • Les États-Unis viennent de consacrer 129 millions de dollars au soutien des petits exploitants agricoles.
  • Les pays riches doivent aider le monde à s'adapter au changement climatique. Demandez au Royaume-Uni d'intervenir !

En savoir plus sur cette cause :

Les familles et les agriculteurs des communautés les plus vulnérables ont dû faire face aux effets dévastateurs de graves sécheresses, d'inondations, de conflits et d'une pandémie qui a empêché des millions d'autres personnes d'avoir accès à une alimentation saine et en quantité suffisante.

À l'heure où nous nous préparons à nous relever, nous ne pouvons pas oublier ces communautés. Les Global Citizens ont mené 140 000 actions pour demander aux dirigeants mondiaux de renforcer leur soutien à la lutte contre la faim en investissant dans les petits exploitants agricoles par l'intermédiaire du Fonds international de développement agricole (FIDA). Ils nous ont entendus ! 

Quarante-sept pays ont fait preuve d'un leadership remarquable en augmentant considérablement leurs contributions. Parmi eux, les États-Unis, qui viennent d'engager 129 millions de dollars, l'Irlande, qui a augmenté sa contribution de 66 %, et la France, qui a augmenté sa contribution de 50 %. Ces fonds permettront aux agriculteurs de continuer à produire des denrées alimentaires et de lutter contre la faim. Mais la crise alimentaire touche des millions de personnes et nous avons besoin que d'autres pays adhèrent à cette démarche ! 

La production agricole est sensible aux conditions météorologiques, mais les changements extrêmes exercent une pression sur les écosystèmes dont dépendent les agriculteurs, ce qui représente une menace fondamentale pour la production alimentaire. En novembre, le Royaume-Uni accueillera la COP 26, un sommet mondial des Nations Unies qui permettra aux dirigeants mondiaux de définir leur stratégie de lutte contre le changement climatique. Pour que le Premier ministre Boris Johnson, Lord Ahmad et Dominic Raab soient considérés comme des défenseurs du changement climatique, il faut qu'ils investissent dans l'agriculture. Envoyez-leur un tweet dès maintenant !