Les réfugiés sont laissés pour compte face au coronavirus: dites aux dirigeants d’agir

Des milliers de réfugiés demeurent coincés dans des conditions précaires sur les îles grecques.

À savoir :

  • Le coronavirus se propage par contact étroit et constitue une sérieuse menace pour les personnes à la santé fragile.
  • 42 000 réfugiés, dont des milliers d'enfants, sont piégés dans des camps surpeuplés, humides et insalubres en Europe
  • L'Europe doit agir maintenant pour protéger les réfugiés et éviter une crise de coronavirus.

En savoir plus sur cette cause :

S’il y a une chose que la pandémie du coronavirus montre, c’est qu’aucun de nous ne mérite de souffrir. Pourtant en Europe, des milliers de réfugiés vivant dans des camps surpeuplés sont exposés à la contagion. 

Depuis le début de la pandémie, nous avons été témoins d'actes de solidarité incroyables, qu'il s'agisse de se remonter le moral par la musique ou de veiller sur les personnes âgées et isolées au sein de nos communautés. La lutte contre le virus devrait faire ressortir le meilleur de chacun d'entre nous, et cela signifie que lorsque nous nous réunissons pour nous aider les uns les autres, personne n'est laissé pour compte. 

Mais en Europe, il y a un groupe qui est oublié. Actuellement, plus de 42 000 réfugiés restent coincés sur une série d'îles grecques conçues pour accueillir un peu plus de 6 000 personnes. Ayant fui la guerre dans leur propre pays, la majorité des réfugiés sont des familles, dont des milliers de jeunes enfants et de nourrissons. Forcés de dormir dehors dans des tentes et en l'absence de soins médicaux, la santé compromise de beaucoup d'entre eux les rend particulièrement vulnérables aux infections. 

Dans ces conditions précaires, si le virus se déclare, il serait impossible à arrêter. La plupart des réfugiés n’ont pas accès à de l’eau potable et le niveau d'assainissement est extrêmement bas, avec une toilette partagée entre plus de 100 personnes. Le confinement, le lavage des mains ou la distanciation sociale sont essentiels en ce moment, mais dans ces camps, rien de tout cela n'est possible. 

C’est pourquoi Global Citizen se joint à la campagne #LeaveNoOneBehind pour demander à l’Europe de prendre des mesures urgentes garantissant la protection des réfugiés face à la crise de coronavirus que le monde traverse. 

Les nations européennes doivent se mobiliser et soutenir une évacuation urgente des camps, un maintien des procédures de demandes d’asile, fournir un soutien humanitaire à la Grèce et garantir un accès aux soins de santé et aux mesures préventives contre le COVID-19 pour tous les réfugiés. 

Dites aux nations européennes qu’elles doivent protéger les réfugiés avant qu’il ne soit trop tard. Tweetez maintenant!