Dites aux entreprises technologiques de mieux protéger les enfants contre les mauvais traitements

La technologie a fait des choses incroyables, mais elle a aussi rendu les enfants plus vulnérables aux abus.

À savoir :

  • Les abus et les exploitations sexuels en ligne augmentent et ruinent l’avenir des enfants dans les pays riches et pauvres.
  • Le nombre d’enfants exploités en ligne a augmenté de plus d’un tiers depuis 2016; la plupart d’entre eux ont moins de 12 ans.
  • Les entreprises technologiques doivent mettre en place de meilleures mesures pour protéger les enfants contre les abus.

En savoir plus sur cette cause :

Avertissement : Ce qui suit traite des abus et peut être dérangeant pour certains utilisateurs. Vous pouvez cliquer sur le bouton « Signez maintenant » à tout moment pour faire apparaître la pétition et terminer l’action.

La technologie peut être une force positive dans la vie des enfants, mais sans une réglementation adéquate, elle peut aussi dévaster l’avenir d’un enfant.

Joy est une de ces enfants. Aux Philippines, elle n’avait que 10 ans lorsqu’on l’a forcée à se déshabiller nue devant une caméra. Les abus sexuels dont Joy a été victime ont été diffusés en direct sur l’Internet à un public payant. Cela se poursuivra pendant les sept prochaines années de sa vie.

« Je me suis dit, pourquoi y a-t-il une caméra ? Puis elle nous a dit de nous déshabiller. » — Joy, maintenant âgée de 17 ans, parlant des débuts de ses abus.

Joy n’est pas seule. Depuis 2016, les abus sexuels sur les enfants en ligne ont augmenté de plus d’un tiers et plus de 50 % des enfants sauvés ont 12 ans ou moins. Il y a des enfants comme Joy dans tous les pays, mais la pauvreté est un facteur important qui pousse des familles à vendre leurs enfants à des fins d’exploitation sexuelle en ligne et les conséquences de la violence, comme l’augmentation des taux d’abandons scolaires, sont ressenties le plus durement par les enfants qui vivent déjà dans la pauvreté ou en situation de conflit.

Ce crime contre les enfants se produit parce que le public payant et les agresseurs d’abus estiment qu’ils peuvent exploiter les enfants en ligne sans conséquence.

En 2018, les géants de la technologie américains ont signé l’Appel de Paris pour la confiance et la sécurité dans le cyberespace, qui réaffirme que les mêmes droits que ceux dont jouissent les gens hors ligne doivent également être protégés en ligne.

Nous demandons maintenant à des entreprises comme Facebook, Cisco et Microsoft de tenir cette promesse et de mettre en place des mesures de sécurité pour mieux prévenir les abus des enfants afin qu’aucun autre enfant comme Joy ne se voie retirer son enfance.

Joignez-vous à nous en demandant à Facebook, à Cisco, à Microsoft et aux autres entreprises et sociétés technologiques de mieux protéger les enfants contre les abus. Signez la pétition maintenant.