Aidez les enfants handicapés à bien démarrer leur vie

Demandez aux dirigeants mondiaux de favoriser un développement de la petite enfance qui tienne compte du handicap.

À savoir :

  • Les enfants handicapés sont plus susceptibles d'être déscolarisés, d'être exclus socialement et de vivre dans la pauvreté.
  • Investir des ressources pour les enfants handicapés permet d'améliorer leur éducation et leur santé future.
  • Les dirigeants mondiaux doivent s'engager et prioriser les enfants handicapés dans le développement de la petite enfance.

En savoir plus sur cette cause :

La petite enfance est une étape clé du développement de tous les enfants, mais elle peut être particulièrement cruciale pour les enfants handicapés. Nourou, quatre ans, est né dans un village du Burkina Faso et souffre d'une infirmité motrice cérébrale. Ce n'est que lorsque sa mère et lui ont commencé à recevoir l'aide d'un agent de réhabilitation communautaire qu'il a appris à marcher et à communiquer. Ce héros a joué un rôle essentiel en aidant Nourou à réaliser son potentiel.

Les services de développement de la petite enfance peuvent réduire, et dans certains cas, éliminer, les effets invalidants d'une affection. Un soutien visant à stimuler l'apprentissage de Nourou, comme le jeu et le chant, pourrait facilement être apporté par une école maternelle communautaire dans le village de Nourou. Cependant, les responsables de ces programmes ne savent pas toujours comment servir au mieux des enfants comme Nourou, car les programmes d'enseignement sur le handicap ne faisant généralement pas partie de leur formation. 

Après avoir bénéficié d'une éducation et d'un soutien, la mère de Nourou croit désormais en la capacité d'apprentissage de son fils et a l'intention de l'inscrire à l'école primaire locale. Investir dans le développement de la petite enfance pour les enfants handicapés est un investissement judicieux.

L'histoire de Nourou n'est qu'un exemple parmi d'autres, mais les statistiques montrent que les enfants handicapés sont plus susceptibles de subir des violences et ont moins de chances d'aller à l'école que leurs camarades non handicapés. En veillant à ce que les services de développement de la petite enfance (tels que les crèches et les écoles maternelles) soient ouverts à tous, les gouvernements peuvent contribuer à mettre fin à l'exclusion sociale et à la pauvreté qui frappent les enfants handicapés de manière récurrente.

Les pays qui fournissent une aide importante peuvent y contribuer en veillant à ce que le financement qu'ils accordent à l'éducation à l'étranger donne la priorité aux enfants handicapés. Signez la pétition et demandez aux gouvernements d'aider tous les enfants à bien démarrer dans la vie.