Dites aux pays les plus riches de contribuer à l’aide internationale

Si chaque pays riche atteint ses objectifs, nous pourrions presque éradiquer l'extrême pauvreté d’ici 2030.

À savoir :

  • 736 millions de personnes vivent dans l'extrême pauvreté - luttant pour vivre avec moins de 1,90 dollar par jour.
  • Si tous les pays riches atteignaient 0,7 % du RNB en aide d'ici 2030, nous pourrions presque mettre fin à l'extrême pauvreté.
  • Signez une lettre pour leur dire que nous avons plus que jamais besoin de leur leadership.

En savoir plus sur cette cause :

Actuellement, 736 millions de personnes vivent dans l'extrême pauvreté - luttant pour vivre avec moins de 1,90 dollar par jour. Pendant ce temps, le revenu combiné des cinq nations les plus riches en 2018 était de 46 milliards de dollars, dont 20 mille milliards de dollars pour les États-Unis. Cette inégalité est inacceptable et totalement inutile. 

Des progrès sont possibles. Depuis 1990, en partie grâce à une augmentation croissante de l’aide internationale, le nombre de personnes vivant dans l'extrême pauvreté a été réduit de moitié. Nous pouvons atteindre le nombre zéro d’ici 2030 — mais seulement si nous faisons tout notre possible pour aider.

Les pays les plus riches ont un grand rôle à jouer en contribuant à l’aide internationale et en s’assurant que cette aide soit effectivement allouée à ceux qui en ont le plus besoin.

Les budgets de l’aide internationale jouent un rôle vitale dans la réduction des inégalités au niveau mondial. Ils permettent de protéger les enfants contres des maladies que l’on sait traiter, à prévenir la violence domestiques envers les femmes et à s’assurer que chaque enfant ait accès à une éducation de qualité

Mais il reste encore beaucoup à faire. En 1970, les pays les plus riches ont accepté de consacrer 0,7 % de leur revenu national brut (RNB) à l'aide internationale - l'équivalent de seulement 7 cents pour chaque dollar. Toutes ces années plus tard, très peu d'entre eux ont atteint cet objectif. Pourtant, seuls neuf pays, dont le Royaume-Uni, la Norvège et l'Irlande, ont ouvert la voie pour atteindre ou mettre en place un plan visant à atteindre l'objectif de 0,7%.

De nouveaux chiffres montrent que le monde a besoin de 350 milliards de dollars supplémentaires chaque année pour mettre fin à l'extrême pauvreté dans les pays les plus pauvres. Cela peut sembler beaucoup, mais ce n'est en fait qu'un cinquième de ce que le monde dépense chaque année en dépenses militaires. Et si chaque pays riche contribuait à hauteur de 0,7 % de son RNB, nous y serions presque, ce qui à lui seul permettrait de recueillir 330 milliards de dollars par an.

Éradiquer l'extrême pauvreté est une rêve possible — mais seulement si nous faisons tout ce que nous pouvons. Signez une lettre pour dire à plus de dirigeants pourquoi ils devraient faire un plan pour augmenter leur budget d'aide à temps pour adhérer au club des 0,7% d'ici 2030.